Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
27 septembre 2008 6 27 /09 /septembre /2008 18:23


Les résidants bénéficient, dans certaines conditions, d'un droit de stationnement dans la cour de leur ILOT, en fonction des places disponibles.

IL EST RAPPELE qu'un SEUL DROIT D'ACCES A LA COUR est autorisé par  appartement,  commerce, à l'exclusion des chambres individuelles et des studios.
 
Les nouveaux arrivants doivent se présenter au BUREAU DES ILOTS, 18 rue Gambetta à TOURS du mardi au samedi inclus de 9 heures à 10 heures et de 18 à 19 heures, avec les documents suivants :

A L'ARRIVEE DANS LES ILOTS :

- une attestation de propriété pour les copropriétaires qui viennent d'acquérir un lot dans les ILOTS,
- le bail pour les locataires,
- le certificat d'immatriculation (carte grise) DU véhicule autorisé à stationner dans la cour
- un chèque caution de 50,30 euros pour les copropriétaires et de 122 euros pour les locataires. (compte tenu de la validité des chèques : UN AN, les chèques sont encaissés au titre de caution)

- IL VOUS SERA ALORS REMIS : 
   . Un émetteur d'accès
   . Un macaron portant la lettre de votre ILOT, l'immatriculation de votre véhicule et la date d'attribution.  L'apposition de ce macaron sur le pare brise de votre véhicule est obligatoire et entraînera, SANS AUTRE PREAVIS, en cas de non respect de ces consignes, la déprogrammation de votre émetteur pour une durée déterminée.
   . Un badge piéton ou carte d'accès piéton si vous le souhaitez  (caution supplémentaire de 15,25 l'UNITE)


AU DEPART DES ILOTS :

Lorsque vous quitterez les ILOTS, vous présenter au BUREAU DES ILOTS, 18 rue Gambetta 37000 TOURS, du mardi au samedi inclus de 9 heures à 10 heures et de 18 heures à 19 heures, avec :

- l'émetteur remis à votre arrivée, il doit être en état de fonctionnement sous peine de ne pas récupérer votre caution,
- le macaron qui était apposé sur votre pare brise,
- UN RIB pour le remboursement de votre caution (IMPERATIF). Il est précisé que les remboursements des cautions se font autour du 15 de chaque mois.

 

Repost 0
Published by Bureau des Ilots de la Ville de TOURS - dans INFORMATION POUR TOUS
commenter cet article
26 septembre 2008 5 26 /09 /septembre /2008 17:42

A LA DEMANDE DE VOTRE CONSEIL SYNDICAL, LE NETTOYAGE DES PORCHES EST EFFECTUE PAR LA SOCIETE 4 D,  UNE FOIS PAR SEMAINE POUR LES ILOTS SUIVANTS


ILOT M - ILOT P

ILOT D - ILOT L

ILOT T - ILOT U



SUR DECISION DE VOTRE CONSEIL SYNDICAL LES COURS DE VOS ILOTS SONT NETTOYEES DEUX FOIS PAR AN. (Un passage au printemps et un passage à l'automne).




AUSSI:

Soyez assez aimable de ne rien jeter dans les cours: mégots, papiers divers, emballages, 

ET BIEN SUR :


AFIN DE CONSERVER NOS COURS PROPRES LE PLUS LONGTEMPS POSSIBLE, , RIEN NE VOUS EMPECHE, POUR LE BIEN ETRE DE TOUS, DE RAMASSER QUELQUES PAPIERS QUI TRAINENT DANS LES COURS.

D'AVANCE MERCI A TOUS.


Repost 0
Published by Bureau des Ilots de la Ville de TOURS - dans INFORMATION POUR TOUS
commenter cet article
26 septembre 2008 5 26 /09 /septembre /2008 17:31




LES DATES DES RELEVES DES COMPTEURS CHAUFFAGE ET EAU CHAUDE POUR VOS ILOTS SONT LES SUIVANTES :



ILOT E..................................
ILOT M.................................
ILOT P..................................


ILOT D..................................
ILOT L..................................
ILOT K..................................
ILOT Q..................................

ILOT N...................................
ILOT O...................................
ILOT R....................................
ILOT S....................................
ILOT T....................................
ILOT U....................................


MERCI de réserver le meilleur accueil aux techniciens de la société DALKIA. Si vous ne pouvez être présent:
- soit vous effectuez vos relevés et les communiquez au prestataire au moyen de l'imprimé laissé dans votre boite à lettre, qui sera retourné à : 
DALKIA FRANCE
25 Rue Michel COLOMBE
37000 TOURS

- soit vous prenez un rendez vous téléphonique au :

02 47  60 69 06

Repost 0
Published by Bureau des Ilots de la Ville de TOURS - dans INFORMATION POUR TOUS
commenter cet article
26 septembre 2008 5 26 /09 /septembre /2008 10:25



DATES DES PROCHAINES ASSEMBLEES GENERALES POUR VOS ILOTS :




ILOTS N.O.R.S.T.U.......

ILOTS  E.M.P................ 

ILOTS D.L.K.Q .............


CES TROIS A.G. SE DEROULERONT DANS LA SALLE 121 au 1ER ETAGE DU COMPLEXE DES HALLES DE TOURS, Place Gaston Paillhou à TOURS

-o-o-o-o-o-o-o-

 

LE QUORUM:

Pour être tenue, une A.G.doit être représentée par un pourcentage de votants présents ou représentés.
En l'absence du quorum indispensable, l'A.G.  ne peut se dérouler et nécessite une nouvelle convocation  entraînant des frais supplémentaires pour l'ensemble des copropriétaires.

LES POUVOIRS :

Si vous ne pouvez pas participer vous avez le droit de donner votre pouvoir (joint à la convocation d'A.G.) à une personne de votre choix: copropriétaire, locataire ou toute autre personne, ou vous devez renvoyer ce pouvoir au syndic avec de préférence le nom d'un mandataire et vos intentions de vote concernant les résolutions présentées à l'A.G.


LES P.V. des A.G:

Ils sont rédigés par le syndic et signés par le Président de séance et les scrutateurs. Leur contenu et les décisions prises peuvent être contestés pendant un délai de DEUX MOIS qui suit l'A.G.
Le syndic adresse un exemplaire du P.V. d'A.G. à chaque copropriétaire.
IL EST IMPORTANT ET MEME OBLIGATOIRE (pour certaines dispositions)  QUE LES COPROPRIETAIRES BAILLEURS INFORMENT LEURS LOCATAIRES DE TOUTES LES NOUVELLES DECISIONS PRISES LORS DE CHAQUE A.G.

Repost 0
Published by Bureau des Ilots de la Ville de TOURS - dans INFORMATION POUR TOUS
commenter cet article
16 septembre 2008 2 16 /09 /septembre /2008 11:19

Ilots D.L.K.Q. – E.M.P. – N.O.R.S.T.U.  

 

 

REGLEMENT d’USAGE des COURS COMMUNES

 et des GALERIES TECHNIQUES

 

(voté lors Assemblées Générales en janvier 2007)

 

 

 

 

PREAMBULE

 

Le règlement de copropriété des cours et galeries définit les droits et obligations des copropriétaires résidants ou bailleurs, des locataires  et  les conditions d’utilisation des cours intérieures.

Certaines de ces dispositions ont été précisées et approuvées en 1987 par les Assemblées Générales des différents ILOTS.

Il apparaît toutefois opportun de rappeler, voire d'ajouter, certaines clauses à ce règlement. En effet, l’évolution de la vie, l’usage sur le long terme de ce règlement a permis la constatation de lacunes, et certaines pratiques ne sont pas conciliables avec la vie en copropriété et la modification des structures d’accès aux cours communes, d’où l’impérative nécessité d’une mise à jour de cette réglementation.

 

Tel est l’objet de ce document.

 

 

I –        PORCHES :

-          Les porches ou passages d’entrée dans les cours doivent toujours être libres,

-          Il est formellement interdit d’y déposer des bicyclettes, vélomoteurs, motocyclettes, sacs poubelles, palettes, conteneurs poubelles, cartons, emballages divers et généralement tout objet susceptible de les encombrer et d’être vu de l’extérieur,

-          Le blocage des portails ou barrières automatiques en position ouverte permanente est interdit. 

 

 

II –       TROTTOIRS :

-          Réservés aux piétons.

-          Les propriétaires ou locataires devront les maintenir en état de propreté au droit de leurs locaux ou immeubles, notamment lors du nettoyage des poubelles.  

-          Les conteneurs poubelles ne doivent pas être laissés sur les trottoirs.

 

 

III –     GOUTTIERES DE DESCENTE DES EAUX PLUVIALES :

 

Le contrôle, l’entretien, les réparations des gouttières des eaux pluviales sont à la charge des syndicats de copropriétaires de l’immeuble sur lequel elles sont appuyées et fixées. Toute dégradation constatée sur celles-ci sera portée à la connaissance du syndic gestionnaire de l’immeuble qui devra procéder à leur remise en état et au bon fonctionnement de l’évacuation des eaux pluviales qui doivent s’écouler par les réseaux prévus à  cet effet.

 

 

 

IV – ENTRETIEN DES TERRASSES - PLANTATION DE TOUTE NATURE - COURS - TERRASSES PAYSAGEES :

-          L’entretien, le nettoyage, l’enlèvement des mousses et divers parasites, (insectes ou végétaux), le maintien en bon état, les réparations des terrasses notamment en ce qui concerne l’étanchéité et l’évacuation des eaux pluviales au-dessus des garages et des immeubles relèvent du syndicat des copropriétaires de l’immeuble.

-          Toute dégradation constatée par le syndicat des ILOTS sera portée à la connaissance du syndic gestionnaire de l’immeuble afin de procéder à la remise en état.

 

 

IV –     COURS :

 

        Accès des personnes étrangères à la copropriété :

Accès interdit :

-          La réception, même exceptionnelle de la clientèle, des locaux commerciaux ou professionnels ayant un accès sur cour doit se faire par les voies publiques.

 

        Accès des véhicules :

Accès interdit :

-          Aux véhicules n’appartenant pas à un copropriétaire ou à son locataire,

-          Aux véhicules d’un poids total en charge égal ou supérieur à 3 tonnes,

-          Aux véhicules de déménagement, (sauf autorisation expresse donnée par le syndic de la cour ou le gardien des ILOTS.).

 

Stationnement des véhicules automobiles et engins motorisés :

-          Autorisé sur les emplacements prévus à cet effet, dans la limite des places disponibles et aux seuls véhicules munis d’une autorisation expresse, macaron, lequel est obligatoirement collé sur le pare brise du véhicule.

-          Chaque demande doit être accompagnée d’un justificatif de propriété pour les nouveaux copropriétaires résidants, ou bail, pour les locataires, lesquels présenteront dans les deux cas, le certificat d’immatriculation du véhicule autorisé à stationner dans la cour. 

-          L’autorisation de stationnement est délivrée au bureau des ILOTS, (pour les cas litigieux après avis du conseil syndical), aux copropriétaires ou à leurs locataires à raison d’un macaron par local principal (logement, commerce ou bureau) à l’exclusion des chambres individuelles et des studios.

-          L’échange de macaron entre résidants, le prêt à des personnes non autorisées sont proscrits. Le principe du véhicule de remplacement est soumis à l’autorisation du syndic des cours.  

-          Pas de cumul possible. Toutefois, dans des cas tout à fait exceptionnels, et sur justification écrite, des demandes de dérogation pourront être présentées au syndic : la décision sera prise par le Conseil Syndical .

-          Sauf cas d’urgence, les autorisations de stationnement, (aide à domicile, visite familiale, soins infirmiers, etc) ne peuvent être délivrées que pour de courtes durées, éventuellement renouvelables. En cas de non respect des consignes données, sur rapport du gardien des ILOTS, ces autorisations sont révocables à tout moment sur décision du syndic et du conseil syndical.

-          Le stationnement des motocyclettes ou tout engin à deux roues est interdit sur les emplacements prévus pour les véhicules automobiles.

-          Tout propriétaire d’un deux roues motorisé souhaitant accéder à la cour doit obligatoirement se faire identifier auprès du gardien des ILOTS.

-          Le stationnement devant les garages ou le stationnement gênant, empêchant la libre circulation des véhicules, est interdit et entraînera aussitôt la déprogrammation du moyen d’accès à la cour pour une durée d’un mois, renouvelable.

-          Compte tenu du nombre restreint de places dans les cours, le stationnement permanent et abusif n’est pas autorisé.

-          Afin d’éviter l’encombrement des cours par des voitures à l’état d’épaves, tous les véhicules stationnés dans les ILOTS doivent être en état de circuler conformément à la législation en vigueur et être couverts par une assurance. Les résidants possédant des automobiles qui  ne répondent pas à ces critères recevront  un courrier  recommandé avec mise en demeure de régulariser la situation dans le délai d’une semaine. Au-delà de ce délai, conformément aux textes de loi en vigueur, une procédure de mise en fourrière sera appliquée aux frais du résidant concerné.

-          Lors de travaux dans un immeuble, appartement, bureau ou commerce, (après demande établie au bureau des ILOTS) le stationnement exceptionnel dans la cour est autorisé pour les véhicules d’entreprise (limitation à un seul véhicule). Les cas particuliers seront examinés sur requête faite au syndic et avis du gardien.

 

 

V –      PRESCRIPTIONS D’HYGIENE, DE SALUBRITE  ET DE SECURITE :

Sont interdits :

-          La réparation, l’entretien, notamment le lavage des véhicules,

-          Le lavage des poubelles sous les porches,

-          Le dépôt, même momentané, d’objets hétéroclites, d’emballages, palettes, cartons ou  déchets,

-          L’usage des bouches d’égout pour se débarrasser des corps solides ou liquides polluants,

-          L’étendage du linge aux fenêtres des immeubles riverains d’une cour,

-          Sur les rebords des fenêtres, à l’exception des plantes en jardinières fixées par des supports sécurisés, sont interdits les dépôts de toute nature, sacs poubelles, objets pouvant tomber ou basculer sur les piétons ou sur les véhicules en stationnement dans la cour,

-          La promenade des chiens : pour sortir de la copropriété, les chiens devront être tenus en laisse et les propriétaires veilleront à ce que leurs animaux ne souillent pas les cours.

-          Vidage des cendriers et jets de mégots dans les cours,

-          Jet ou abandon de sacs poubelles ou autres objets hétéroclites sur les terrasses des immeubles,

-          Les jeux de toutes sortes, la pratique de planches à roulettes ou rollers dans les cours et sous les porches,

-          La nourriture des animaux (pigeons, oiseaux de toutes espèces, chats errants, etc.) (c.f règlement  municipal d’hygiène et de l’environnement),

-          A partir des appartements, le jet dans les colonnes d’évacuation des eaux usées, (évier, cuvette wc, lavabo) de toute matière solide ou liquide susceptible d’obstruer les canalisations. En cas de non respect, l’intervention de remise en état des siphons dysconnecteurs en galerie sera facturée au résidant coupable de ces agissements,

-          Modifier, changer, brancher toute canalisation sur le réseau des parties communes en galerie, à partir d’un appartement ou d’un commerce sans autorisation du syndic des galeries et présentation d’un dossier complet permettant d’identifier la nature des travaux envisagés,

-          Percer, casser, couper la dalle supérieure ou murs rejoignant les galeries techniques, sans autorisation préalable du syndic et présentation d’un dossier complet permettant d’identifier la nature des travaux envisagés.

-          Installer en extérieur tout système de climatiseurs, chauffage réversible ou tout autre matériel alimentant pour des fonctions diverses des appartements, commerces ou bureaux sur les terrasses et l’emprise des parties communes. La constitution d’un dossier technique et l’autorisation, du syndicat des copropriétaires de l’immeuble concerné et du syndicat des copropriétaires des cours sont nécessaires.

-          L’installation et l’ouverture obligatoires des issues de secours des commerces, bureaux ou sociétés diverses ne devront pas empiéter sur les parties communes de la cour. (c.f. article 550 du Code Civil)

 

 

 

Prescriptions – obligations:

-          Le tri sélectif sera effectué et les résidants devront appliquer les consignes municipales.

-          Les poubelles devront être sorties sur la voie publique aux jours et heures fixés et aux adresses auxquelles elles sont affectées comme prévu dans les règlements municipaux d'hygiène et de l’environnement. Elles devront être rentrées après le passage des éboueurs.

-          Les cartons servant à l’emballage des marchandises devront être rassemblés, pliés et attachés avant d’être déposés devant les commerces et les entrées des immeubles  pour la collecte, conformément aux instructions données par TOURS PLUS.

-          Pour les enlèvements des « monstres », le rendez-vous est à prendre avec TOURS PLUS par le résidant. Les objets encombrants ne seront sortis sur la voie publique, à l’adresse communiquée, que la veille au soir précédant le passage des services concernés.

 

 

VI –     PRESCRIPTIONS DIVERSES :

Afin de ne pas altérer l’étanchéité des revêtements des cours, toute plantation est soumise à l’approbation de l’Assemblée Générale de l’Îlot concerné.

Sont interdits :

-          L’installation de tout matériel empiétant sur les cours communes,

-          La pose, installation de tout matériel en façade (parabole, antenne, etc.), de réception télévision, radio, C.B., téléphonie, (hertzienne, câblée ou autre) sans autorisation du syndicat des copropriétaires  de l’immeuble concerné.

-          L’approvisionnement des magasins et des restaurants,

-          L’exposition ou la vente de marchandises,

-          L’installation d’enseignes,

-          La publicité,

-          L’affichage autre que celui nécessité par l’administration de la cour.

 

 

VII –    INFRACTIONS, CONSTATATIONS ET SANCTIONS :

        Chaque copropriétaire, tenu d’informer son locataire du règlement d’usage des cours communes, sera personnellement responsable des infractions commises par celui-ci.

        Toute infraction à l’une des interdictions ci-dessus sera constatée, soit par le syndic ou ses préposés, notamment par le gardien assermenté, soit par  toute personne habilitée par le syndicat des copropriétaires. Le syndic prendra les dispositions qu’il jugera utiles, aux frais, risques et périls du contrevenant, pour faire cesser l’infraction.

        Les utilisations abusives ou frauduleuses d’une autorisation de stationnement, les manquements aux prescriptions ou non respect des interdictions énoncées dans l’ensemble des articles du présent règlement entraîneront aussitôt, après notification écrite par le gardien assermenté, la neutralisation du moyen d’accès à la cour pour une période d’un mois, renouvelable.

        Aucune tolérance ne pourra, même avec le temps, devenir un droit acquis opposable au syndicat.

 

 

 

* * * * * * * * * * *

Repost 0
Published by Bureau des Ilots de la Ville de TOURS - dans INFORMATION POUR TOUS
commenter cet article
16 septembre 2008 2 16 /09 /septembre /2008 11:16







IMPORTANT

Ces rubriques:  FAITES LE SAVOIR DANS VOTRE IMMEUBLE et  INFORMATION POUR TOUS,  sont créées pour toucher le plus grand nombre possible de résidants dans les  ILOTS, particulièrement  dans votre immeuble.
Le but est de sensibiliser chaque accèdant au blog pour qu'il communique  toutes ces informations contenues  aux habitants de son immeuble qui ne possèderaient pas INTERNET. Il s'agit là d'une chaîne de solidarité qui permettra à toutes et tous d'obtenir tous les renseignements nécessaires qui régissent la vie dans nos ILOTS.  VOTRE  collaboration est indispensable pour une efficacité maximum. Elle se traduira par l'impression des notes,  l'affichage et/ou la mise dans les boites à lettres  de toutes les informations  de ces rubriques. 

Une mise à jour sera faite à chaque fois qu'il sera nécessaire et que de nouvelles informations devront être portées à la connaissance  de tous.

NOUS COMPTONS SUR VOUS,
Merci.

-o-o-O-o-o-


Repost 0
Published by Bureau des Ilots de la Ville de TOURS - dans INFORMATION POUR TOUS
commenter cet article
16 septembre 2008 2 16 /09 /septembre /2008 10:05

Destruction de Tours et reconstruction des îlots après la 2° Guerre Mondiale

Quelques évènements intéressant les quartiers Nord

 

 

1940

 

18 juin    Le Génie de l’Armée Française fait sauter les ponts sur la Loire.

    Des tirs d’artillerie allemands mettent le feu à la Bibliothèque située à l’entrée Nord de la Rue Nationale. Le feu attisé par un vent qui pousse les flammes vers le sud se propage dans le quartier Nord. Les pompiers ne peuvent intervenir par manque d’eau, les canalisations se trouvaient dans le tablier du Pont de Pierre.

 

21 juin    les Allemands entrent dans la ville de Tours l’incendie est circonscrit.

 

Dans les quartiers Nord près de 400 bâtiments sont entièrement détruits et 683 endommagés

L’architecte Camille Lefèvre est chargé de réédifier le quartier de la rue Nationale

 

1942

La première alerte et le premier bombardement eurent lieu le 2 juin

 

 

1944

Pour la période du 1° janvier au 19 août 1944 il y eut 268 alertes dont 210 de jour et 58 de nuit.

Le bombardement le plus meurtrier eut lieu le 20 mai 1944. Etaient visés les installations ferroviaires de la gare et de Saint Pierre des Corps. En cette seule journée 772 immeubles furent détruits et 717 endommagés.

 

Pour les quartiers Nord dévastés en juin 1940 c’est à partir de juin 1944 qu’ils le  furent à nouveau lors des attaques alliées sur les ponts de la Loire.

 

6 juin         13 alertes aériennes.

 

10 juin           Etude des mesures d’évacuation de la ville soit environ 75.000 personnes

                    

12 juin            Premier bombardement du Pont de Pierre et hélas des alentours !....

 

15 juin           Bombardement par 13 Forteresses Volantes du quartier de l’église Saint Julien Destruction de la caserne de passage, du pâté de maisons jusqu’à la rue Voltaire, de la Manutention Militaire installée à l’emplacement actuel de l’Ecole Anatole France

 

5 juillet          Nouveau bombardement du Pont de Pierre

 

11 juillet :       Préparation de la destruction des ponts  par les Allemands. Creusement des chambres pour les explosifs  

 

24 juillet :   Bombardement près de la cité Roze

 

1° août         Bombardement du Pont de Pierre

 

6 août :       Début déménagement des administrations allemandes

                   Intense circulation des convois allemands Rue Nationale

                   Nombreux blessés venant du nord

      Ces mouvements continueront les jours suivants.

 

9 août :     Evacuation de la ville décidée par les autorités françaises. Départ des

                 premiers tourangeaux

                 Pièces d’artillerie mises en place rue Nationale

 

11 août :   Destruction des stocks allemands sur la base de Parçay -Meslay. Elle va se

     poursuivre les jours suivants

 

12 août     Les Allemands ordonnent l’évacuation immédiate de l’agglomération tourangelle,

Seuls 2 habitants sont autorisés à rester dans chaque maison et 1 personne supplémentaire dans les grands immeubles pour en assurer la  garde.

 

L’évacuation de la partie habitée  à l’ouest de la rue  Nationale doit se faire vers Azay le Rideau en passant par La Riche

Préfecture : château des Barillets Sud-est de Cormery

Mairie : Chambray les Tours

Autorité ecclésiastique Région Montbazon

Evacuation  prévue avant le couvre-feu. Cet ordre ne sera suivi, en fait que de peu d’effet, de nombreux Tourangeaux resteront sur place.

Déclaration Etat de Siège

Circulation ralentie des convois allemands en direction du sud

 

16 août       Recrudescence du passage des convois allemands

 

22 août       Destruction des ponts sur la Loire

                   Départ progressif des troupes allemandes

 

28 Août     Destruction central téléphonique Rue Mirabeau et de tout ce qui aurait pu servir

                  aux Alliés

 

31 août      Destruction des ponts sur le canal et sur le Cher

                 Départ des derniers soldats allemands

 

1° septembre   Prise de fonctions de Jean Meunier Maire de Tours et de Robert Vivier Préfet d’Indre et Loire

 

10 septembre   Fête de la Libération

 

 

 

Reconstruction

 

En 1948 le coefficient de destruction de la ville était estimé à 58 % 

Dès le début du mois de juillet 1940 et jusqu’au mois d’avril 1941 des chantiers de déblaiement sont mis en place dans le quartier Nord. Le cubage des débris évacués était évalué à 250.000 m3. Le terrain est nivelé et arasé tout en laissant les murs sur une hauteur de 15cm pour permettre l’évaluation de la situation ancienne de l’habitat avant le remembrement des parcelles.

 

Les premiers  projets de Camille Lefèvre sont repris par Jean Dorian. Ils avaient pensé qu’il fallait « profiter »  des destructions pour faire une ville neuve avec un déplacement de la gare dans le quartier Beaujardin par exemple.

Mais ces divers projets se heurtèrent tant aux problèmes financiers de l’époque qu’aux atermoiements des municipalités tourangelles.

Cette confrontation à la dure réalité fit que les grands projets urbanistiques furent progressivement abandonnés avec un objectif réduire au maximum les bâtiments à éradiquer. Le problème n° 1 était celui du logement et de ce fait les grandes voies de communication restèrent à l’intérieur de la ville

La restauration des monuments historiques ne pouvait être envisagée devant  la situation catastrophique de Tours.

En haut de la rue Nationale les bombes et le nivellement, avaient mis à jour un temple gallo-romain des 1° et 2° siècles de 50 m  de diamètre environ. Pour ne pas retarder les travaux de l’îlot il fut détruit sans scrupule.

 

 

 

Dommages de Guerre

 

La loi Billoux de 1946 permit que tous les dommages causés à partir de septembre 1939 jusqu'à l’explosion des engins de guerre ouvrissent droit à réparation.

Cependant, certaines situations financières devinrent vite catastrophiques car beaucoup de familles avaient tout perdu, il ne leur restait plus que les dommages de guerre dont le versement se fit attendre pendant de nombreuses années.

 

 

 

 

Les îlots

 

Le quartier Nord fut divisé en 20 îlots. Pour redonner un aspect imposant à ce quartier il fût décidé que la rue Nationale et les places Anatole France et de la Résistance auraient une architecture ordonnancée selon des plans établis par la Ville. Les rues adjacentes auraient une architecture semi-ordonnancée : les hauteurs, les toitures, les ouvertures et une partie des matériaux devraient respecter un cahier des charges

Les propriétaires pouvaient choisir leur architecte et rester libres de l’aspect extérieur.

 

 

 

 

Ilot D

 

En janvier 1945 il fût décidé de reconstruire à brève échéance l'îlot D pour tester de nouvelles techniques de construction.

Après délimitation des zones de construction et de voirie la 1° pierre fût posée le 26 mars 1947.

Ce n’est qu’en décembre 1950 que les premiers locataires emménagèrent et tous les appartements ne  furent occupés qu’en avril 1953 soit 6 ans après la pose de la 1° pierre. Ce fût encore plus long pour les magasins.

 

 

Ilot L

Le terrassement commença en novembre 1948 Les travaux de construction le furent  pendant l’été 1949 et la toiture début 1950. En mai 1954 seulement 51 appartements sur 62 étaient terminés et 8 magasins occupés sur 31 

 

 

 

Ilot M

Pose de la 1° pierre par le Président de la République Vincent Auriol le 7 mai 1949. En mai 1954, 42 logements avaient leurs locataires et 11 étaient inachevés. Sur 24 magasins 13 étaient occupés.

 

 

Ilot S

Mise en chantier février 1950. En mai 1954, 21 logements sur 25  étaient occupés mais 9 magasins sur 10 étaient ouverts.

 

 

 

Ilot E

Les travaux débutèrent en 1950. En mai 1954, 19 logements étaient occupés, 44 en cours de construction et 2 des 31 magasins étaient ouverts

 

 

 

Ilot U et T

La mise en chantier a été effectuée fin 1950

 

Ilot O

Les travaux débutèrent dans le courant du 2° trimestre 1952

 

Ilot N

Commencement des travaux en 1951

 

 

Ilot P

Sa mise en chantier était liée au déplacement du Crédit Lyonnais, car la banque s’était installée dans des baraquements au-dessus de ses coffres situés dans les sous-sols.

Les fondations de l’îlot ne furent entreprises qu’en juin 1956 après l’installation du Crédit Lyonnais dans ses nouveaux locaux.

 

 

 

 

La précipitation dans laquelle furent entrepris les chantiers fit apparaître des dysfonctionnements juridiques et au niveau des prises de décision. De plus, il y eut des mésententes sur la tenue des travaux et des problèmes dans les techniques de construction. L’ensemble entraîna des retards dans les travaux, un accroissement des coûts et des erreurs de construction.

 

L’équipement collectif des immeubles ne fut pas mieux résolu en particulier le chauffage à air pulsé. Les bouches de ventilation se retrouvèrent en haut des murs d’où mauvaise circulation de la chaleur et traces de poussière sur les murs.

En novembre 1948 soit plus d’un an après le début des travaux, les architectes n’avaient pas d’indications sur la mise en place d’un système collectif … Un an plus tard, les problèmes posés n’étaient pas résolus. La première chaufferie construite fut celle de l’îlot D.

Cette méthode de chauffage fut abandonnée lors de la construction des derniers immeubles.

 

Le système d’évacuation des eaux avec des gouttières passant à l’intérieur des murs posa de graves problèmes en particulier lorsque les feuilles obstruaient les conduits.

 

Le retard pris dans le relogement des sinistrés est dû en partie au refus des sinistrés d’emménager dans les nouveaux locaux.

Pour les magasins les commerçants reprochaient aux nouveaux quartiers de ne plus être un centre d’activité de la ville et les crédits des dommages de guerre n’étant pas versés ils manquaient d’argent pour les installations intérieures.           

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by Bureau des Ilots de la Ville de TOURS - dans INFORMATION POUR TOUS
commenter cet article

Recherche

Articles Recents

Pages