Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 mai 2017 6 06 /05 /mai /2017 18:00

 

UNION DES SYNDICATS DES ILOTS DE

TOURS CENTRE - OUEST

18, rue Gambetta

37000 TOURS

Tél : 02 47 05 22 14

09 75 54 89 47

Courriel : bureauilots@orange.fr

 

BLOG : http://bureaudesilotsdetours.over-blog.com

 

Réunion du Conseil d’Administration

VENDREDI 28 AVRIL 2017 à 9H30

18, rue Gambetta 37000 TOURS

Réunion ouverte à 9h30

 

Présents : Madame POULICHET, GAYE, CARON, CASSIN,

Messieurs BOURDIAUX, BEL, BROSSARD, CHASSA, SOUDEE, VESTE, EL KHOURY, BONNAMY, JOUREAU, LEBEAU, MARTINEAU, NIVET,

 

M. BRIAND, Directeur Agence CITYA

M. D’AURIA Gestionnaire cabinet CITYA, et M. RUGOLO, Directeur en formation.

 

 

Surveillant des ILOTS : Monsieur VIAU, rédacteur,

 

Absents excusés : Mesdames DEFFENAIN,

Messieurs FERTON, COUFFIGNAL, BOCHET, DUPUY, JACQUET, GATEFOIN

 

 

PROCHAINE REUNION

VENDREDI 2 JUIN 2017

9H30

BUREAU DES ILOTS

18, rue Gambetta à TOURS

 

 

I - VIE DE L’UNION :

Le Président SOUDEE salue l’assistance, remercie M. BRIAND de sa présence, et donne la parole à M. LAPIED, expert désigné par l’UNION pour l’étude des travaux des revêtements des cours et trottoirs faisant suite au rendez-vous qu’il a eu avec l’Architecte des Bâtiments de France.

L’AFB a donné un accord de principe pour les matériaux à utiliser pour l’étanchéité.

Par contre il insiste sur la couleur des revêtements, souhaitant des tons plus clairs, qui nécessiteraient une seconde couche, entraînant des coûts supplémentaires de l’ordre de plus de 47%.

M. LAPIED présente des produits de revêtement qui pourraient être utilisés.

L’expert rajoute qu’il faut définir ILOT par ILOT les travaux à effectuer tant pour le revêtement que pour les trottoirs.

 

M. D’AURIA demande à l’expert de rédiger un compte rendu de ses observations qui sera joint au présent procès-verbal.

-----------

 

- M. SOUDEE aborde le sujet du remplacement de M. VIAU qui part à la retraite au 31 décembre 2017. Un candidat a été présenté au mois de novembre 2016 lors du CA. Il s’agit de M. WAUTHIER, sous-officier de Gendarmerie actuellement en poste à TOURS. Aujourd’hui un conseiller syndical a rédigé un mail à l’adresse du syndic et du président de l’UNION pour contester cette candidature.

Le Président SOUDEE remet à l’assistance copie du mail de M. EL KHOURY rédacteur de ce mail contradictoire pour avoir l’avis des membres de l’UNION.

M. BEL prend la parole et déclare qu’il s’agit d’une vraie chance pour l’UNION d’avoir un candidat qui vient d’une administration dont la moralité n’est plus à démontrer. Il invite M. EL KHOURY à faire preuve de réflexion positive en mentionnant qu’un recrutement à un tel poste ne peut souffrir de candidatures hasardeuses.

Mme CASSIN, M. NIVET appuient sur les arguments présentés.

 

M. SOUDEE met au vote le remplacement de M. VIAU par M. WAUTHIER au poste de gardien des ILOTS de TOURS OUEST.

LE VOTE EST POUR LA CANDIDATURE DE M. WAUTHIER A L’UNANIMITE DES MEMBRES PRESENTS. ( Ne participent pas à ce vote le cabinet CITYA et monsieur VIAU)

 

Puis, M. SOUDEE pose la question aux membres du CA présents :

« Me donnez-vous l’autorisation de faire signer le contrat d’embauche et de travail de M. WAUTHIER tel que le prévoit les statuts de l’UNION » ?

L’AUTORISATION EST DONNEE AU PRESIDENT DE L’UNION POUR LA SIGNATURE DU CONTRAT D’EMBAUCHE DE M. WAUTHIER A L’UNANIMITE DES MEMBRES PRESENTS. ( Ne participent pas à ce vote : le cabinet CITYA et monsieur VIAU)

 

M. NIVET et M. BONNAMY proposent de remettre, après rédaction, à chaque membre de l’UNION contre émargement sur une liste de présence, copie d’un contrat de travail de monsieur WAUTHIER.

 

VOTE A LA MAJORITE DES PRESENTS POUR CETTE PROPOSITION.

 

Afin de garantir tous les droits et la légalité de ce contrat de travail, d’en expliciter le contenu et les taches concernant l’emploi, il sera rédigé par un avocat.

Mme GAYE conteste l’emploi d’un avocat pour la rédaction du futur contrat de travail, en faisant référence au dossier EDGAR qui a coûté beaucoup d’argent aux ILOTS.

 

M. BEL répond que dans le cas de la candidature du futur gardien, il s’agit d’un contrat individuel nécessitant une garantie officielle.

 

 

II - RELATIONS AVEC LA VILLE :

Rendez-vous avec le représentant de TOURS PLUS, M. FRAILLON, pour le retrait des conteneurs roulants suite à l’installation des PAV dans les secteurs concernés. Un délai de deux mois est convenu pour avertir les syndics d’immeubles et les résidants.

 

III AFFAIRES COMMUNES AUX ILOTS :

 

DTA :

 

- M. BOURDIAUX prend la parole et revient sur les déclarations faites par le gestionnaire lors du dernier CA qui laissait entendre qu’il ne pouvait pas traiter les DTA pour les autres syndics. A cela il précise toutefois que lors de l’AG du 5 décembre 2012, la 9ème résolution, donnait délégation et mandat au syndic pour gérer tous les DTA.

 

- M. D’AURIA précise que le syndic est d’accord avec cette résolution et annonce que les DTA demandés par CITYA ont été validés, par contre il informe que les syndics défaillants ou qui ont fourni des DTA non valables, ne peuvent pas être imputés à la responsabilité du syndic CITYA.

M. BEL demande à ce qu’un courrier soit adressé à DALKIA mentionnant que le cabinet CITYA ne peut pas se substituer pour signaler la carence des autres syndics.

 

- Accord donné pour la commande de badges piéton et macarons pour les ILOTS :

 

Dossier chauffage :

Contact avec M. LEBLANC et le cabinet CITYA, pour le protocole d’accord concernant la cage d’escalier du 23 rue M. Foch, pour le désamiantage. M. D’AURIA aurait eu connaissance du refus d’un copropriétaire de cet immeuble. M. SOUDEE demande des explications sur ce refus qui ne peut se justifier compte tenu du travail accompli en amont.

M. D’AURIA précise que la responsabilité incombant à l’immeuble, le devis étant validé et les fonds en possession du syndic, il doit y avoir exécution des travaux. M. D’AURIA doit intervenir dès cet après-midi auprès de M. PAROT, gestionnaire de cet immeuble pour faire avancer ce dossier.

M. CHASSA demande si des devis ont été adressés par le cabinet SERVICIMMO pour les DTA restants, afin de les remettre à la ville de TOURS. M. BOURDIAUX demande également si les DTA des chaufferies ont été réactualisés.

M. SOUDEE revient sur les travaux ou interventions à effectuer pour les accès dans les galeries techniques.

- Faire un courrier recommandé aux entreprises et services qui détiennent des clefs d’accès à ces galeries techniques.

 

Millièmes de cours :

RDV avec GEOPLUS le 27 avril matin, sur les nouvelles clefs de répartition. Sur le travail de contrôle et de relevé effectués par Mme MENARD, il ne reste plus que 10 immeubles à visiter. Exemple fourni sur l’ILOT E, ou des lots supplémentaires ont été créés et des transformations. Il a été demandé de communiquer au syndic l’ensemble de ces transformations pour transmission auprès de chaque conseil syndical d’ILOT pour synthétiser l’ensemble en vue d’une réunion commune pour la préparation des AG.

Un tableau complet sera remis aux représentants des ILOTS

M. BOURDIAUX rend une nouvelle fois hommage au travail de Mme MENARD du cabinet GEOPLUS.

 

 

AFFAIRES PARTICULIETES AUX ILOTS :

 

ILOT E :

- Dans l’attente du résultat en appel pour l’affaire LA BOITE A LIVRES à la mi-mai.

 

ILOT M :

- Pour le magasin Orange situé au 27 rue nationale convention de passage de la fibre optique dans la galerie technique de l'ilot. Il faut rajouter une clause d’indexation.

 

ILOT P :

- Important cambriolage dans un commerce de la rue des Halles, en passant par la cour des ILOTS.

- Travaux BEGUE, une possibilité d’installation INTRATONE est à l’étude pour éviter le passage de la câblerie dans la galerie technique.

- Affaire DE HIBA : M. BOURDIAUX précise que l’appel est le 7 juin à ORLEANS. La constitution de cette juridiction composée essentiellement de membres de la faculté de médecine, laisse augurer un résultat incertain.

- Intervention chez un commerçant qui a percé le plafond de la galerie à partir de son laboratoire.

 

ILOT D :

- Demande du Pacio (discothèque) pour refaire en peinture une partie du porche, aucune utilité reconnue.

- Mesures d’acoustique faites par le cabinet ACOUSTEX, à la demande de la ville pour un compte rendu des éventuelles nuisances sonores.

- Intrusion dans un immeuble avec jet de plantes à partir des toits terrasses, cassant le parebrise d’un véhicule en stationnement. Saisie du syndic concerné.

 

ILOT L :

- Vérification effectuée pour le magasin KIDS STORE pour le chauffage, la responsable du magasin a laissé trois radiateurs en place.

 

ILOT K :

- Réparation du revêtement dans la cour, communication d’un devis aux conseillers syndicaux, monsieur COUFFIGNAL souhaitait attendre pour faire l’ensemble de la cour, dans l’attente d’ avoir les nouveaux millièmes.

- Réparation du portail, le rail est endommagé, réparation provisoire pour le calage en attendant le devis.

- Demande également de devis pour la clôture au bout de la cour.

- Faire un OS pour l’entreprise 4 D CAMPOUS pour le nettoyage au sol du groom de la porte piétonne, endommagé par les mictions répétées.

- Revoir aussi la fin de l’affaire de la descente d’eau pluviale et les dégâts causés sur la porte de la galerie technique. M. D’AURIA déclare qu’ en cas de carence du syndic concerné la somme de 1800 euros sera imputée sur les charges des copropriétaires de l’immeuble en cause..

- Nettoyage complet de la cour à faire, OS à CAMPOUS 4 D.

 

ILOT Q :

-Remise en place de la descente d’eau pluviale par M. CHASSA et VIAU

 

ILOT N :

- Dans la cour, trottoir du magasin TOTO, déjà demandé par M. VESTE,

Intervention de M. CHAMPION artisan maçon demandée.

 

ILOT O :

Protocole DALBE: M. SABAT a communiqué à son conseil le protocole d’accord, M. PILOT de BPR a également communiqué ce protocole à son conseil. M. SOUDEE demande un suivi appuyé de la part du syndic pour faire avancer ce dossier. Les frais inhérents à cette procédure ont été impactés sur l’UNION.

S’agissant d’un protocole d’ accord impliquant plusieurs parties, M. SOUDEE conteste l’imputation des frais d’avocat sur l’UNION et demande une répartition sur les intervenants : SABAT, PILOT et DE BAUDREUIL BRP, l’UNION, et l’ILOT O.

M. CHASSA revient sur les honoraires demandés par Me BERBIGIER et les taux appliqués, qui semblent privilégier SABAT sur les taux horaires.

 

ILOT R:

Présence d’un sapin et d’une remorque dans la cour.

 

 

ILOT S :

RAS

 

ILOT T:

Mme POULICHET signale que le devis fait pour les infiltrations dans la cour de l’ILOT T est à suspendre.

Elle ajoute qu’il faut être vigilant sur les travaux partiels à faire compte tenu des 7800 euros demandés alors que des travaux complets de réfection sont prévus à terme.

M. BROSSARD partage cet avis et demande à nouveau la participation des autres ILOTS, il s’appuie sur le règlement de la chaufferie. A voir et tenir compte des mesures conservatoires impératives.

 

ILOT U :

- Dégradations sur la corniche du 15 rue de Jérusalem, syndic averti. M. NIVET revient sur l’application du règlement des chaufferies en matière de la désolidarisation du chauffage collectif dans les appartements.

 

 

V - QUESTIONS DIVERSES :

Fin de la réunion 12H 15

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Bureau des Ilots de la Ville de TOURS
commenter cet article

commentaires

Recherche

Articles Recents

Pages