Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 décembre 2016 5 16 /12 /décembre /2016 09:16

Intervention de M. BOURDIAUX,  Vice-Président de l’Union

et Président du Groupe EMP

                                                  le 15/12/2016

 

Bonjour Mesdames, Bonjour Messieurs

Ainsi qu’à l’accoutumée je vais élargir mon propos pour vous parler de l’Etat de l’Union non pas celle du Président Obama mais la nôtre celle des Syndicats de îlots.

Tout d’abord, je vais remercier pour leur présence les copropriétaires se trouvant dans cette salle. Le nombre des présents est toujours faible ce qui est regrettable car si le syndic propose, c’est la prérogative des Assemblées Générales de décider. Heureusement nous devrions disposer de suffisamment de pouvoirs pour tenir cette Assemblée. Il n’empêche, que des décisions importantes seront prises en réalité par une minorité. C’est un constat c’est tout. Alors encore merci aux présents.

Comme il se doit le Conseil Syndical a vérifié les comptes de notre Groupe d’îlots et n’a fait apporter que quelques rectifications vraiment minimes, souvent un simple changement d’affectation.
Nous avons aussi préparé le prochain budget qui va être tout à l’heure proposé à notre acceptation. Je précise tout de suite que le chauffage y représente 85 % et c’est M. MUNOS qui vous donnera tout à l’heure tous les détails qui nous intéressent.

Maintenant entrons dans le cœur de mon propos.

Comme 2 sujets importants pour nos îlots ont déjà fait l’objet de votes lors des AG spéciales, je me bornerais juste à y faire allusion mais mon intervention sera jointe au Procès -Verbal et publiée sur le Blog.

1° sujet Révision des millièmes des îlots

Cette révision je l’ai déjà dit est un mal nécessaire mal pourquoi ? tout simplement parce qu’elle nous coûte de l’argent. Nécessaire pour une simple raison celle de l’équité devant les charges de cour. J’ai déjà pris cet exemple : dans mon immeuble un copropriétaire d’un studio payait plus de charges de cour que moi propriétaire d‘un appartement de 5 pièces. C’est totalement anormal et je pense que la cause en est due à une carence d’information du syndic par une tierce personne notaire ou autre ? Problème résolu après vérification des hypothèques et l’approbation en a été faite lors de la dernière AG.

Il n’empêche qu’un 1° sondage effectué sur le terrain dans l’îlot P laisse encore apparaitre une proportion d’erreurs entre 10 et 15 % : transformation des garages, nouveaux studios dans les greniers etc…etc...D’où la nouvelle mission sur place du géomètre.

2° sujet la réfection des cours

Certaines cours doivent obligatoirement être refaites car leur état ne cesse de se dégrader.

Exemple : Pour l’îlot P dans les parkings souterrains au Nord côté rue des Halles on y trouve stalactites et stalagmites et au Sud une piscine en cas de pluie.
De plus, on ne peut pas tout le temps reprocher à DALKIA de ne pas entretenir les conduites dans les galeries tout en constatant que l’eau tombant sur le calorifuge entraine leur dégradation voire même sur des armoires électriques d‘où danger.

 

 

Nous pensions pouvoir réaliser ces opérations assez rapidement mais mercredi dernier nous avons eu la visite des cours par l’Architecte des Bâtiments de France, agissant en application du Plan Local d’Urbanisme de la Ville datant de 2011 et de ses modificatifs annuels, car nous sommes en secteur sauvegardé. Et l’ABF a maintenant droit de regard sur tous les travaux même sur les parties privées comme les cours.
La 1° remarque faite : les plans proposés par notre architecte ne comprenaient que les travaux proprement dits sans aborder, par exemple, le côté paysager de nos cours donc plans à revoir…. Et oui vous avez bien entendu …En français cela pourrait signifier le remplacement de voitures en stationnement par des bacs à fleurs …voire même des arbres pourquoi pas ? Pas d’affolement il s’agit d’un premier contact et c’est la Ville qui décide mais tout de même…cela nous a fait un choc.

Autre nouvelle qui ne fera pas de bruit dans Landernau mais dans tous les îlots, la Ville va faire un courrier à CITYA afin que M d’AURIA prévienne la totalité des syndics des immeubles du point suivant : tous les climatiseurs doivent se trouver à l’intérieur des immeubles et non à l’extérieur comme c’est le cas pour la majorité d’entre eux.

Maintenant un morceau de bravoure : il y a maintenant un an que je ne vous ai pas entretenu de nos rapports avec DALKIA et cela me manquait aussi j’y viens…..

Nous avons constaté une certaine amélioration en ce qui concerne la fourniture des éléments permettant la clôture des comptes par le syndic. Tout n’est pas parfait mais nous avons constaté du mieux.

En revanche, nous avons été amenés à faire à notre chauffagiste de sérieuses réserves en ce qui concerne la vie courante. Comme toutes les entreprises depuis pas mal de temps on parle réorganisation ou restructuration. Le Directeur Commercial chargé de nos îlots quitte son poste, et nous n’arrivons plus à très bien comprendre qui fait quoi. En plus, brutalement alors que nous sentions une amélioration très nette de nos relations tout semble s’être figé et nous voilà revenus à quelques mois en arrière. J’ajoute qu’il semblerait que certains de nos interlocuteurs soient submergés de tâches aussi diverses que variées et tout cela évidemment à notre détriment. M. d’AURIA vous en parlera avec la 8° résolution.

Autre phénomène regrettable : pour une raison que j’ignore de nombreux incidents se sont produits cette année à l’ouverture du chauffage. Au niveau de la réception des demandes par la plateforme téléphonique aucun classement en ordre de priorité n’a été effectué. De ce fait, des résidants sont restés plusieurs jours sans chauffage…. Je pense qu’un renfort provisoire dans le périmètre des îlots aurait été alors nécessaire ainsi que la réalisation des interventions par ordre d’importance.

Un fait nouveau : les plaintes des résidants sur la manière dont sont traitées certaines interventions par les techniciens. Je m’explique, si un dysfonctionnement est constaté il ne suffit pas pour le technicien de dire : c’est normal et ne pas étudier au préalable le problème pour pouvoir éventuellement le résoudre. Un cas concret : un problème d’eau chaude. Une vanne est bloquée, le technicien fait tourner avec une clef la dite vanne et s’en va. Problème la vanne extérieurement a bien bougée mais est cassée intérieurement et pour s’en apercevoir il suffisait de mettre une main d’un côté de la vanne et l’autre de l’autre côté. C’est un autre technicien qui après une nouvelle demande d’intervention a fait cette expérience et résolu le problème en changeant l’objet du litige qui lui devait dater de la construction. C’est pour moi la première fois que j’ai des retours désagréables sur ce type d’affaire.

 

 

Maintenant, un sujet très préoccupant les pertes dites pertes de réseau c’est-à-dire la différence entre la consommation relevée sur le compteur général dans la chaufferie M et la somme des compteurs individuels. Cette différence existera toujours mais tout de même pas au niveau actuel. En ce domaine, notre groupe EMP est resté le champion de l’Union et le prix du KW est plus cher par rapport aux 2 autres groupes. Il est vrai que nous sommes partis de loin avec près de 40% mais les résultats obtenus sont notoirement insuffisants malgré des mesures prises comme le calorifugeage des canalisations dans les immeubles. Nous sommes à 28% ce qui est encore anormal. Aussi je me suis demandé s’il n’y aurait pas un rapport direct entre le nombre de lots désolidarisés du chauffage ou à consommation nulle et ce pourcentage de pertes. Et là nous sommes encore les champions en particulier avec le nombre de magasins appartenant à notre Groupe Une quarantaine rien que pour l’îlot P. Chaque fois qu’un propriétaire de lot n’utilise pas le chauffage collectif et enfreint de ce fait le règlement des cours c’est notre note de chauffage qui augmente. La proportion n’est pas anodine et on peut raisonnablement penser qu’actuellement lorsque des travaux sont entrepris dans un magasin, par exemple, l’augmentation de notre note ne va pas tarder à se faire sentir.

Face à ce problème nous ne sommes pas restés inactif et une action en justice est en cours à l’encontre d’un nouveau magasin situé rue Marceau qui lors des travaux a prévu un chauffage indépendant. Après des réunions avec les avocats, le propriétaire a fait machine arrière et DALKIA doit lui réinstaller une installation conforme à notre règlement de copropriété. C’est dans cette optique et être en mesure d’agir contre les propriétaires qui bafouent ce règlement et grèvent notre budget personnel que la 8° résolution nous est proposée.

Un dernier sujet brulant celui de l’amiante. Si notre Groupe n’est pas heureusement concerné il n’en est pas de même pour les autres. En particulier dans un immeuble sur DLKQ dans lequel le risque pour les occupants est important et dont le retrait sur une canalisation doit être fait sous atmosphère confinée. Les travaux doivent être réalisés pour le mois de mars 2017 afin de respecter la règlementation en la matière. Lors d’une dernière réunion, l’Union avait compris que conformément à notre contrat, ce travail, hélas très couteux, devait être entrepris par DALKIA dans les meilleurs délais. Malheureusement notre chauffagiste nous a fait rapidement comprendre qu’à l’instar de certaines déclarations d’hommes politiques nous avions fait de leur propos une mauvaise interprétation et que ce travail devait être vu dans le cadre de l’ensemble des îlots. Autrement dit, et dans cette hypothèse, le désamiantage de cet immeuble serait dans le meilleur des cas reporté aux calendes grecques.

Devant cette situation le syndicat de l’immeuble recherche par tous les moyens pourquoi DALKIA  a commencé les travaux sans avoir demandé le DTA ? Pour quelle raison les travaux ont-ils été stoppés en laissant une canalisation de 2,5 m recouverte d’amiante ? Quelle est l’entreprise, etc…

Je suis parfaitement d’accord avec l’avis de notre avocat qui conseille l’introduction sur ce sujet d’une action contentieuse à l’encontre de DALKIA.

Maintenant la fibre optique : tout arrive et 2 îlots sont équipés, le reste devrait suivre mais au vu du retard déjà pris il faut souhaiter que cela ne soit pas à la vitesse d’un escargot au galop…

Comme vous le voyez l’Union ne chôme guère mais elle ne peut obtenir de résultats qu’en s’appuyant sur des piliers solides que je vais brièvement remercier.

 

 

Tout d’abord Energie et Services en la personne de M. MUNOS ici présent qui va vous parler du chauffage Avec ses connaissances et la volonté qu’il met à tenter de résoudre nos différends avec DALKIA, il est pour nous un atout précieux Merci M MUNOS.

Tout le monde connait M VIAU et quand je vois ce qui se passe dans des îlots n’appartenant pas à l’Union sa présence sur le terrain et rue Gambetta est absolument indispensable. Avant-hier dans la cour d’un îlot stationnait un camion de 12 Tonnes malgré l’interdiction au plus de 2 t 5. Conséquence immédiate déprogrammation du Bip

M VIAU doit prendre sa retraite à la fin de l’année prochaine.

595 personnes sont venues le voir dans son bureau cette année

Ses interventions par îlot P 106 E 47 M 40

A noter que 138 personnes ont demandé cette année un badge pour le stationnement de leur véhicule contre 99 demandes de remboursement. Donc un indice montrant qu’il y aurait eu plus d’arrivées que de départs dans les îlots.

Maintenant merci M d’AURIA ainsi qu’à toute votre équipe. Les îlots, je me plais à le répéter, sont un microcosme dans une petite ville. Ils constituent une très grande copropriété avec des problèmes véritablement spécifiques, donc une copropriété tout à fait à part qui ne doit pas avoir d’équivalent dans toutes celles gérées par CITYA tout au moins en Touraine.

Cette année en plus du travail courant, ce qui n’est pas une mince affaire, est venu se rajouter les point évoqués plus tôt. Depuis le rentrée M d’AURIA vous avez dû tenir 17 Assemblées Générales dont certaines comme me disent mes enfants assez « Rock and Roll ». Pour se faire et à titre d’exemple Madame Chrétien, son assistante, a envoyé au dernier trimestre de cette année 3042 convocations en Accusé de Réception avec un nombre imposant de documents sans compter maintenant le même nombre de Procès-Verbaux etc…Evidemment ce surcroit indispensable de travail n’a pu se faire qu’au détriment d’autres choses. La course perpétuelle le nez dans le guidon est surement motivante mais ne donne généralement de bons résultats que dans le Tour de France. Dans le cas d’un gestionnaire et surtout dans notre microcosme on jase vite et il est vite fait de faire des généralisations entachant la réputation d’un ensemble.

Je ne peux terminer sans citer Madame NOA et M. BRIAND avec lesquels le Président et les Vice-Présidents ont très, très fréquemment recours pour tenter de trouver des issues aux problèmes rencontrés dans le cadre de la défense des intérêts des copropriétaires.

Voilà j’ai abusé de votre patience, mais j’ai estimé qu’il était nécessaire de ne pas me borner à notre Groupe d’îlots mais de vous faire de temps à autre un point de situation de l’ensemble des îlots car nous sommes tous solidaires.

Merci pour votre bienveillante attention.

Partager cet article

Repost 0
Published by Bureau des Ilots de la Ville de TOURS
commenter cet article

commentaires

Recherche

Articles Recents

Pages