Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 décembre 2015 4 10 /12 /décembre /2015 14:48

~~ UNION DES SYNDICATS DES ILOTS DE TOURS CENTRE - OUEST

18, rue Gambetta 37000 TOURS

Tél : 02 47 05 22 14 09 75 54 89 47

Courriel : bureauilots@orange.fr BLOG : http://bureaudesilotsdetours.over-blog.com

Réunion du Conseil d’Administration VENDREDI 4 DECEMBRE 2015 à 9H30

Réunion ouverte à 9h30 Présents :

Mesdames CASSIN, POULICHET, CARON, Messieurs BOURDIAUX, SOUDEE, BONNAMY, CHASSA, NIVET, DUPUY GATEFOIN, LEBEAU, CHASSA, BEL, BOCHET, EL KHOURY, VESTE, JOUREAU.

Messieurs D’AURIA, PAROT Gestionnaires CITYA puis Madame NOA, Directrice cabinet CITYA Intervenants : Mme LOPEZ Sté SOGETREL, Ms SANZAY ORANGE et ROUSSEAU responsable technique ORANGE Ms MARTIN DALKIA Mme GARCIA Cabinet BOURLOIS architecte

Surveillant des ILOTS : Monsieur VIAU, rédacteur,

Absents excusés : Madame GAYE, MESNIER, Messieurs FERTON, MARTINEAU, ROUSSEAU, JACQUET, KERN

PROCHAINE REUNION

VENDREDI 5 FEVRIER 2016 9H30 Bureau des ILOTS, 18, rue Gambetta à TOURS

I - VIE DE L’UNION : Le Président salue l’assistance et annonce un programme chargé pour cette réunion de décembre où des intervenants ont été conviés. Madame GARCIA cabinet architecte BOURLOIS pour la réfection de la cour P et cours des autres ILOTS Madame LOPEZ de SOGETREL, Messieurs SANZAY et ROUSSEAU pour ORANGE pour la présentation des travaux à venir dans les ILOTS, concernant l’installation de la fibre optique. M. MARTIN pour DALKIA ------

- -Participation de l’employeur au paiement de la mutuelle des employés : A compter du 1er janvier 2016, la loi oblige désormais l’employeur à payer à hauteur de 50 % la mutuelle complémentaire santé des employés. Les membres de l’UNION décident à l’unanimité qu’à compter du 1er janvier 2016 la participation des ILOTS s’élèvera à 50% du montant de la mutuelle de M. VIAU qui conservera sa complémentaire UNEO. Le remboursement se fera donc à compter du 1er janvier 2016, sur la base du même montant attribué pour la mutuelle proposée par CITYA à raison de 40 euros mensuels, sur le salaire de M. VIAU

. -Les AG se sont bien déroulées, mais M. SOUDEE déplore le manque de participants. Il est souhaitable pour les prochaines AG que les propriétaires se sentent plus concernés. M. SOUDEE revient sur les dates mentionnées lors de la signature des nouveaux contrats de syndic pour DLKQ qui se terminaient normalement fin décembre alors qu’il a été constaté que le nouveau contrat prend effet au 23 novembre 2015. M. D’AURIA précise que c’est le nouveau contrat prenant effet au 23 novembre qui est valide. -Suite aux AG des nouveaux conseillers ont été élus, il faudra prévoir une AG pour l’élection de ces membres à l’UNION.

-Présence de M. MARTIN (DALKIA) qui doit partir prochainement à la retraite. Il retrace son parcours chez DALKIA. Il remercie tous les conseillers de l’UNION, le syndic pour cette collaboration constructive. Il a apprécié la qualité des relations entre les parties. Un grand chemin a été parcouru mais il reste encore du travail. M. Jérémy CLAUDEL va succéder à M. MARTIN.

M. SOUDEE tient tout particulièrement à remercier M. MARTIN pour le travail effectué, et les accords trouvés pour ce dossier si important. M BOURDIAUX signale en effet que le dossier chauffage a beaucoup avancé dans les meilleures conditions grâce à l’action menée par M. MARTIN. Sur ce sujet aussi « brûlant » que le chauffage dans les ILOTS. Il remercie très sincèrement M. MARTIN et lui souhaite une bonne retraite.

Mme NOA remercie à son tour M. MARTIN et refait l’historique de la collaboration depuis la création du cabinet CITYA qui a débuté dans les locaux du 18 rue Gambetta ancien cabinet DUBREUIL CHAMBARDEL. Mme NOA a apprécié le respect mutuel dans les contacts et les dossiers traités.

-Travaux réfection bandeaux du bureau des ILOTS : Pour faire face à la médiocrité des travaux effectués par une société, une nouvelle entreprise a été mandatée pour finir les travaux. Dans l’attente du nouveau devis.

II - RELATIONS AVEC LA VILLE : Contact avec la Police Municipale et TOURS PLUS. Une dernière opération de retrait de quelques conteneurs va être prochainement programmée. - M. CHASSA fait part de doléances concernant l’établissement L’APPARTE. Appel à la Police Municipale.

- Du nouveau dans l’affaire de la discothèque du PACIO puisque les travaux devraient reprendre. Messieurs SOUDEE et CHASSA suivent cette affaire

III – AFFAIRES COMMUNES AUX ILOTS :

Réfection des cours : 4 CABINETS différents ont été consultés : LAPIED, METADIER, BERTRAND et enfin BOURLOIS. Le cabinet BERTRAND a décliné la proposition. Mme GARCIA du cabinet architecte BOURLOIS présente sa société Plus de 30 années d’expérience, avec des références telles que le chantier des Halles très technique et avec des exigences très particulières. Plusieurs ILOTS sont concernés et ont été visités ainsi que les galeries techniques. L’ILOT P est la cour pilote. Les différents problèmes ont été identifiés et les cas particuliers sont pris en compte. Un cahier des charges est établi pour lequel plusieurs entreprises sont appelées à répondre. Les offres sont reçues sous enveloppes cachetées. Une analyse des propositions est faite par le cabinet. Suivi des travaux, réunion de chantier hebdomadaire et plus s’il le faut. Remise des dossiers des ouvrages exécutés par les entreprises avec vérification des modifications effectuées. Une recherche des causes d’infiltration est indispensable. Les ILOTS ne présentent pas tous les mêmes avaries et il faut déceler, traiter les avaries avec la prise en compte de l’aspect particulier de chaque ILOT. Il faut également ouvrir les questions sur la présence des trottoirs, sont- ils indispensables, ne peuvent-ils pas être remplacés par une signalisation au sol ? Il est aussi important de regarder où sont les principales faiblesses afin de les prendre en compte avec une attention particulière. (Exemple pour l’ILOT D poutre métallique endommagée dans la chaufferie) Les garanties sont décennales et trentenaire pour certains aspects. M. BOURDIAUX revient sur les avaries de la cour de l’ILOT P. Il avait déjà annoncé depuis plusieurs années l’impérative nécessité des travaux à effectuer. M. NIVET pose la question : Pour le financement faut-il traiter ILOT par ILOT pour ne pas pénaliser les cours non concernées. M. D’AURIA précise qu’il s’agira d’un financement pour chaque ILOT à traiter. Lors des travaux, il sera indispensable de prévoir le stationnement des véhicules tant pour les résidants que pour les sociétés des parkings souterrains qui louent des emplacements. Pour cela un budget à titre d’indemnisations pourrait être prévu. M SOUDEE et M. D’AURIA demandent de chiffrer au plus vite les honoraires, cour par cour et plus particulièrement dans le cas présent l’ILOT P. Un premier devis est présenté pour un montant de 10000 euros HT mais il concernerait à titre d’exemple l’ILOT T ou l’ILOT R. Chaque cour aura son devis compte tenu des cas particuliers et des points spécifiques mais il pourra être tenu compte de la mutualisation des travaux. M. SOUDEE demande si des carottages seront effectués ou si les examens de situation seront visuels. Les deux possibilités peuvent être envisagées. Il est précisé que les travaux pourraient démarrer environ trois mois après la validation du devis. Pour l’ILOT P une estimation du coût serait de 400 000 euros TTC. M. BEL demande si l’application de l’emprunt à taux ZERO peut être envisagé. M. D’AURIA répond par l’affirmative. Compte tenu des devis, des votes, des appels de fonds et des contraintes de saison les travaux ne pourraient débuter au mieux qu’au printemps 2017. La décision finale appartiendra aux assemblées générales. Mme POULICHET demande si DALKIA participera financièrement aux travaux de réfection de la cour de l’ILOT T. Un premier contact avec le prestataire laissait entendre une réponse négative mais des discussions et négociations pourraient être reprises. M. NIVET demande que le CCTP (cahier clause techniques particulières) soit très précis afin de ne pas avoir de surprises dans l’avancement des travaux. M. BEL demande à ce qu’une assurance complémentaire soit prise pour l’ensemble de ces travaux, en plus des assurances déjà existantes pour les ILOTS. M. SOUDEE demande à ce qu’un tableau comparatif soit fait pour les propositions des 4 architectes. Les trois propositions seront adressées aux membres de l’UNION pour information et étude.

Dossier Fibre optique : Présence de Ms SANZAY et ROUSSEAU de ORANGE et Mme LOPEZ de SOGETREL sous- traitant ORANGE. Pour l’ensemble des ILOTS les travaux auront lieu début premier semestre 2016 par le déploiement de la partie horizontale. La partie verticale interviendra ensuite Un premier travail a été effectué par le cabinet CITYA pour l’identification des propriétaires et des syndics qui seront contactés et après les AG pour obtenir les autorisations d’accès et de câbler dans les immeubles. Un listing est remis par M. D’AURIA à la Mme LOPEZ (SOGETREL) M. SOUDEE revient sur les DTA non encore parvenus. Il est donc désormais indispensable de les obtenir pour l’avancement de la mise en place de la fibre optique. M. D’AURIA précise que c’est plus particulièrement au fournisseur d’accès fibre optique d’obtenir les DTA dans les immeubles non gérés par CITYA, où il y aura intervention. Des premières études sont faites pour obtenir les autorisations de la Ville pour l’implantation des armoires techniques. Des implantations sont déjà faites pour les ILOTS K et Q. ORANGE est dans l’attente de la validation de la Ville et de l’ABF. Dès les accords donnés l’implantation rue sera démarrée pour le premier trimestre 2016 et possibilité de raccordement à compter du second trimestre. Il y aura dans chaque immeuble un boitier de raccordement prévu pour le branchement de 12 logements par immeuble. M. BONNAMY revient sur les annonces antérieures faites qui précisaient qu’il y aurait un branchement par étage. Pour SOGETREL, Mme LOPEZ répond effectivement qu’il un branchement par lot de deux ou trois appartements. Une convention devra être signée avant l’engagement des travaux ainsi qu’une pré-étude pour chaque immeuble. Les accès aux galeries techniques seront nécessaires pour les différentes interventions d’installation. Les occupants sont prévenus 7 jours avant l’intervention d’installation dans les immeubles. La gratuité de l’installation est valable jusqu’en gaine technique verticale à hauteur de l’appartement concerné. Un dossier technique sera présenté au syndic d’immeuble et ce n’est qu’après approbation et validation que les travaux pourront débuter. Dératisation : A revoir lors prochain CA

Dossier chauffage : M. BOURDIAUX fait part d’un incident sur les chaufferies dont des alarmes ne se seraient pas déclenchées. Une baisse des températures a été constatée sur l’eau chaude. La remise en service a été effectuée. Cet incident serait consécutif à un automate défaillant, ce problème technique sera vu dans les jours à venir. M. BOURDIAUX revient aussi sur les pertes de réseau. Des pistes sont connues puisque des canalisations ne sont pas équipées de calorifuge. Par ailleurs des réseaux personnels ont été bouchonnés. M. SOUDEE demande la suite donnée pour les vérifications à faire concernant la modification de certains commerces. M. D’AURIA va poursuivre ces vérifications. Des commerces sont cités.

V - AFFAIRES PARTICULIERES AUX ILOTS :

ILOT E : Déprogrammation émetteurs magasin BOITE A LIVRES à faire suite au retour de l’AR du courrier adressé.

ILOT M : - Constat huissier fait magasin OKAIDI suite à carence de la direction de la marque qui n’a pas donné suite aux engagements pris – une procédure judiciaires sera envisagée en cas de non-respect de la mise en demeure- - Stationnement ORANGE : Un service de PARIS a repris contact avec le cabinet CITYA pour tenter d’obtenir la neutralisation du stationnement devant la porte donnant accès sur la cour. M. D’AURIA a rappelé les termes de l’ AG spéciale qui a conclu à ne pas mettre en place de plot interdisant le stationnement. - Convention de passage de la fibre optique dans la galerie technique par ORANGE. Nouvelle relance faite à M. SANZAY ce jour. Si satisfaction n’est pas donnée M. SOUDEE propose de faire voter le démontage de la fibre lors d’une prochaine assemblée générale spéciale. Il pourrait être envisagé de prendre les fonds demandés sur les charges de la propriétaire des murs.

ILOT P : - Changement de la grille d’évacuation des eaux pluviales cour P SUD. Il faut maintenant relancer ISS pour faire le nettoyage des deux regards.

- Revoir avec les dirigeants de chez HEMA pour l’utilisation interdite des climatiseurs réversibles. - Après la maintenance des portails, il sera nécessaire de revoir le fonctionnement des portails NORD.

- Pas d’information sur les millièmes de cour et les modifications à faire par le cabinet GEOPLUS. Pour le calcul des millièmes de cour, M. BOURDIAUX insiste sur les modifications à faire par le cabinet GEOPLUS suit aux constatations effectuées en matière de transformation de réserves ou garages en prolongement de magasins. M. D’AURIA répond que le travail de relevé a été effectué mais dans l’état actuel du dossier, cette modification ne pourra être effectuée qu’après accord DU DEVIS incluant un nouveau travail par le géomètre et le vote par l’AG. Ce dossier doit être suivi avec une attention particulière et aboutir avant l’AG supplémentaire en début d’année 2016.

ILOT D : - Le PACIO, les gérants auraient obtenu l’accord de faire des travaux avant réouverture possible. - Relancer MET pour refaire les bases des poteaux à l’aide d’un enrobé à froid. - Revoir MET pour le montant de la main d’œuvre pour le devis du remplacement de la centrale piétons côté rue des Fusillés.

ILOT L : - Travaux de maçonnerie sur les poteaux des portails. A revoir, RDV sur place avec le Cabinet CITYA et Ms GATEFOIN et BEL. - M. BOCHET fait part de ses doléances concernant la propreté des cours et le stationnement des véhicules de chez DALKIA. M. GATEFOIN précise qu’une autorisation est donnée à raison d’un stationnement pour un véhicule de DALKIA. Demande accordée pour le nettoyage de la cour L, demande à faire à 4 D CAMPOUS.

ILOT K : - Pivot de la porte piétonne changé. - Armoire électrique à l’extérieur de l’ILOT en mauvais état appartient à NUMERICABLE, à revoir. Il est précisé toutefois que cette armoire est en bordure de rue d’où l’impossibilité d’exiger cette remise en état.

ILOT Q : Réparation de la gouttière d’eau pluviale derrière le magasin LUSH. Il appartient au syndic de l’immeuble d’intervenir. Revoir également sur les trottoirs les évacuations et ruissellement d’ eau des climatiseurs.

ILOT N : Revoir le fonctionnement du portail après maintenance.

ILOT O : - Descente eau pluviale coupée à hauteur de la terrasse couvrant la descente de la galerie technique à hauteur du 16 rue Richelieu. M. D’AURIA et M. PAROT vont traiter cette avarie. - revoir l’attribution du nombre d’émetteurs pour la société DALBE.

ILOT R : Ras

ILOT S : Revoir les infiltrations en galerie. Une première réparation a été faite.

ILOT T : Mme POULICHET demande si la fissure sur les murs au-dessus du porche a été contrôlée. Les témoins placés n’ont jamais bougé. Trois contrôles effectués.

ILOT U : Ras

V - QUESTIONS DIVERSES : Fin de la réunion 12H35

Partager cet article

Repost 0
Published by Bureau des Ilots de la Ville de TOURS
commenter cet article

commentaires

Recherche

Articles Recents

Pages